Week-end mycologique au pied du Grand Arc

Sécheresse et canicule règnent sur la Savoie en cette fin d'été 2016 et la saison mycologique tarde à prendre son envol. Aussi, notre valeureux adhérent, Pierre Arnodo nous a emmené sur le versant nord du Grand Arc qui se révéla bien intéressant.

Nous observons avec l'oeil curieux du mycologue de terrain Lactarius volemus sensu lato. En effet, notre "vachotte" qui passait pour un champignon parmi les plus faciles à identifier lors de nos balades dans la nature, regroupe, en Europe, trois espèces distinctes mises en évidence par l'étude des séquences du génome (Van De Putte et al., 2016). Tout d'abord, la "vachotte" appartient maintenant à un genre issu de la scission du genre Lactarius : le genre Lactifluus. Les analyses moléculaires permettent donc de séparer trois entités dans le complexe Lactifluus volemus. Au-delà des différences repérées sur le matériel génétique, l'espèce Lactarius oedematopus peut se différencier des deux autres par une observation microscopique :

Dans l'état actuel de nos connaissances, seule la couleur du chapeau est utilisable par le mycologue : le chapeau est brun foncé à brun-rouge chez Lactifluus volemus et brun pâle à brun-jaunâtre chez Lactifluus subvolemus, décrite comme espèce nouvelle pour la science. Lorsque ces champignons ont des couleurs intermédiaires, seul le biologiste moléculaire peut les distinguer !

Lire la suite...

Image de l'actualité Week-end mycologique au pied du Grand Arc